ELECTIONS COMMISSION CONSULTATIVE PARITAIRE DEPARTEMENTAL POUR LES ASSISTANTES MATERNELLE ET FAMILIALES

élections CCPD 2016.doc (322048)

VOTE CCPD 2016.doc (179200)


PPCR | Les 10 bonnes raisons de la CGT Services publics pour ne pas signer

Ce mercredi 30 septembre, en une seule journée, le gouvernement VALLS-MACRON-LEBRANCHU aura déclaré deux fois la guerre aux fonctionnaires.

A l’issue de la consultation des agents menée par les organisations de la CGT Fonction publique, celles-ci ont pris la décision de ne pas signer le protocole d’accord issu de la négociation portant sur les Parcours professionnels Carrières et Rémunérations (PPCR) des agents de la Fonction publique. Dans leur grande majorité, les réunions de consultation que nous avons organisées auprès des personnels ont en effet exprimé la volonté de ne pas signer ce protocole compte tenu de son calendrier d’application inacceptable, de ses fortes insuffisances en termes de revalorisation indiciaire, et des risques de recul dont il est porteur.

Le Premier ministre a annoncé le 30 septembre que, bien qu’il ne puisse y avoir d’accord majoritaire, le gouvernement appliquerait le protocole PPCR de manière unilatérale.
Valls confirme ainsi son mépris pour les fonctionnaires et agents publics, leurs organisations syndicales et la démocratie sociale.

CNFPT : -20% du budget ! Une austérité à la grecque pour notre établissement ?

Ce même jour, le président du CNFPT a fait connaître la volonté du gouvernement de remettre en cause le taux de cotisation du CNFPT à 1% en l’abaissant à 0,8%dans le cadre de la loi de finances.

Pour les salariés et les retraités: accord perdant / perdant !

Malgré l’émoi suscité parmi les salariés et les retraités par l’accord de principe signé par la CFDT, la CFTC et la CGC, la 7ème séance de négociation sur les régimes ARRCO et AGIRC qui s’est déroulée ce vendredi 30 octobre au MEDEF confirme les reculs pour le monde du travail :

⁃ un report de l’âge de départ en retraite d’un an,
⁃ la disparition à partir de 2019 de l’AGFF alors qu’elle permet de financer les départs en retraite entre 62 et 67 ans
⁃ la baisse du niveau des pensions pour toutes et tous, notamment pour les 56% de salariés qui ne sont plus en activité au moment où ils font valoir leurs droits à retraite,
⁃ la remise en cause des droits spécifiques pour les cadres, notamment la GMP et l’incertitude sur l’avenir de leur statut,

Les signataires (CFDT, CGC, CFTC) ont confirmé leur approbation à cet accord.
Alors que les derniers chiffres du chômage montrent que l’emploi des seniors ne cessent de se dégrader (+ 8,5 % sur 1 an), que notre économie souffre d’un manque de consommation, les mesures proposées dans cet accord reportent l’âge effectif de départ en retraite et une baisse des pensions par :

⁃ la sous-indexation des pensions sur la base de l’inflation – 1 %,
⁃ le décalage de la revalorisation au 1er novembre
⁃ l’augmentation de la valeur d’achat du point

La catégorie cadre est particulièrement visée par une fusion des régimes AGIRC et ARRCO, la création d’un régime unifié et une remise en cause de la GMP (garantie minimale de point), de l’APEC et de leur statut.

La proposition consistant à engager des négociations devant se conclure avant le 1er janvier 2018 sur la définition de l’encadrement, comme celle de prendre en compte la question de l’emploi des seniors dans la négociation de la convention assurance chômage, ne font que renvoyer à plus tard l’examen de ces sujets sans aucune garantie d’aboutir.

Cet accord est particulièrement odieux pour les femmes qui liquident leurs droits à retraite 8 mois après les hommes, qui perçoivent des pensions amputées de 40% à l’ARRCO et 60 % à l’AGIRC par rapport aux hommes. Elles seront à nouveau les grandes perdantes de cet accord.

La CGT entend poursuivre son travail d’information, d’alerte sur les conséquences d’un tel accord qui va à l’encontre des intérêts des salariés et des retraités et qui va dans le sens d’une plus grande place faite aux assureurs privés, tout en allant vers un régime unique.

La mise en œuvre de cet accord ne produira tous ses effets qu’à partir de 2019 : la CGT appelle tous les salarié-e-s et les retraité-e-s à intervenir pour imposer des alternatives de progrès.

Lettre ouverte de 17 associations féministes appelant à ne pas signer l'accord sur les retraites complémentaires.

http://www.ugict.cgt.fr/articles/actus/lettre-accord-agirc-arrco

Voir aussi le dossier "Retraites"; http://www.cgt-cg24.fr/actualites/dossiers-retraites/

La CGT décrypte la loi travail

Toutes les infos sur le site www.decryptageloitravail.cgt.fr

 

Pour en savoir +:

Communiqué CGT - tout bénéf pour le Medef :  ref_code du W.pdf (151819)

Analyse détaillée de la version 2 : ce qui a changé et ce qui pose toujours problème, soit 27 bonnes raisons de demander le retrait de ce projet :  http://www.ugict.cgt.fr/articles/references/loi-travail-2

La version 3: http://loitravail.lol/

La CGT a un contre projet pour un code du travail du XXIème siècle avec de nouveaux droits (voir colonne de droite)

Le texte de Loi : 2016-02-17 Pr de Loi V CdE.pdf (1155084)

 

Impact de la réforme territoriale sur les missions et la réorganisation des services du Département. Restriction budgétaire, avec quels moyens nous pourrons travailler ?

Lettre ouverte à Germinal PEIRO, Président du Conseil Départemental de la Dordogne.

Monsieur le Président,

Nous avons été informés qu’enfin une réunion de travail sur la réorganisation des services et des missions du département avec l’administration et le vice-président en charge du personnel, se tiendra le 11 février prochain.

En effet, depuis votre élection à la Présidence du Département, vos interventions et celles de l’administration prônent toutes les vertus du dialogue social et notamment avec les organisations syndicales. Les vœux aux agents vous ont permis de le réaffirmer. Qu’en est-il ?

Notre syndicat a constaté et constate, depuis un an, une dégradation persistante du dialogue social au sein de notre collectivité, nous avons eu, d’ailleurs, l’occasion de vous interpeller à maintes reprises ce sujet.

Vous en appelez à l’implication des agents,  à une confiance totale et réciproque, pour une mise en œuvre efficace des politiques publiques décidées par l’Assemblée Départementale, dans un contexte où vous dites : « qu’il faudra faire mieux avec moins ».

Lire la lettre; lettre ouverte au PCD 010216.pdf (266934)

LA MOBILISATION ET LA SOLIDARITE ÇA MARCHE !

Depuis plusieurs mois les techniciennes de surface accompagnées par le syndicat CGT du Conseil Départemental ont engagé de multiples initiatives pour faire reconnaître leurs légitimes revendications et notamment la résorption de l’emploi précaire.

Le Comité Technique Paritaire du 3 décembre a émis un avis favorable à l’unanimité, (les trois organisations syndicales, les Conseillers départementaux et l’Administration) aux demandes de ces agents.

32 titularisations sont obtenues; lire le tract Au CTP Revendications gagnées.pdf (140305)

Selon un sondage Odoxa pour LCI, France Info et Le Parisien/Aujourd’hui-en-France publié jeudi 28 octobre, à la question, "souhaitez-vous que, d’ici à l’élection présidentielle de 2017, on accélère le rythme des réformes dans le pays, quitte à laisser moins de temps au dialogue ou, au contraire, qu’on laisse le temps au dialogue, quitte à aller moins vite ?" 57% des personnes interrogées ont répondu "laisser le temps au dialogue".

Il y a donc bien dans l'opinion une envie de dialogue social. C'est ainsi que pour "mener des réformes économiques et sociales efficaces en termes d’emploi", 70% des sondés "font le plus confiance à la négociation entre les syndicats et le patronat".

Signe de l'échec patent de François Hollande et de l'exécutif sur ce terrain, 83% des personnes interrogées voient "dans les troubles causés par les taxis en juin, les agriculteurs en juillet, et ceux déclenchés par l’annonce de nouvelles suppressions de postes chez Air France, le signe d'un dialogue social qui se dégrade".
Assurément, il se dégrade aussi quand le syndicalisme se borne à négocier sur l'agenda du Medef, dans ses locaux, selon ses règles, sur ses revendications. Le dialogue social ne sort pas grandi de ces bilatérales officielles ou officieuses, de ces négociations et marchandages de couloirs où ministres et patrons choisissent leurs interlocuteurs privilégiés en faisant fi de leur représentativité. Le climat social se dégrade parce que le dialogue social ou du moins ce qui prétend l'être, non seulement  ne débouche pas sur le progrès social, mais au contraire entérine et grave dans le marbre des reculs sociaux. Quand l'inconnue des négociations se limite à savoir à quel moment certains syndicats vont accepter les reculs qu'exige le Medef, en effet, il y a crise.
La CGT ne partage pas cette conception d’un dialogue social sans les salariés et contre leurs intérêts. Sa démarche et son positionnement que ce soit pour les retraites complémentaires, à Areva ou à l’APHP sont porteurs d’un syndicalisme qui refuse la régression et qui, en phase avec les attentes des salariés, se bat pour une autre perspective au plan social.

 

Spécial "Réforme du collège"

Analyse et propositions de la CGT Éduc’action

4_p_special_reforme_college_mai_2015.pdf (158170)

Augmentation de nos salaires.

Le dégel du point d’indice a été obtenu par la mobilisation.

Après de 6 ans de gel de la valeur du point, cette première avancée est à mettre au crédit de la mobilisation des agents de la Fonction publique et de leurs organisations syndicales. Avec les personnels, la CGT s’en félicite.

Cela étant dit, si on la rapporte aux pertes accumulées ces dernières années (6 % depuis 2010), l’augmentation annoncée – 0,6 % en juillet 2016 et 0,6 % en février 2017– est d’un niveau notoirement insuffisant au regard de la situation salariale des agents et des besoins de l’économie en termes de relance par la consommation.

Les agents de la Fonction publique ne peuvent rester la variable d’ajustements budgétaires des injustes politiques d’austérité. Un service public efficace, au service d’une population en augmentation constante, implique aussi une reconnaissance par la rémunération de ses agents.

Pour la CGT, une augmentation significative du point d’indice, cumulée à un rattrapage des pertes accumulées, restent les revendications fondamentales après ces presque 6 années blanches.

La ministre doit donc revoir sa copie et revenir avec des propositions réellement ambitieuses.

Dans ces conditions, la CGT appelle les agents de la Fonction publique à poursuivre la mobilisation.

A cet effet, elle a déposé un préavis de grève du 17 au 31 mars, permettant aux agents de participer aux actions organisées durant cette période.

La CGT appelle à une semaine d’initiatives revendicatives sur les salaires du 21 au 25 mars.

Elle appelle à une journée de grève massive le 31 mars dans le cadre de la bataille pour un renforcement des droits des salariés et donc pour le retrait du projet de loi El Khomri et d’ici là à amplifier la mobilisation notamment le 24 mars.

Enfin elle se prononce pour une journée de grève et de manifestations dans la Fonction publique durant le mois d’avril, journée qu’elle souhaite construire dans l’unité la plus large.

Evolution du pouvoir d’achat du point d’indice net majoré (INM) depuis le 1er janvier 2000

 

La CGT Fonction publique vous transmet la perte de pouvoir d’achat pour le mois de septembre 2015, complétée d’un comparatif en euro des pertes en fin de grade pour les grilles types de C, B, A et A+.

Trois recto-verso :

- un premier recto-verso des pertes du point d’indice par rapport à l’inflation depuis le 1er janvier 2000 ;
- un deuxième recto-verso des pertes du point d’indice par rapport à l’inflation depuis le gel du point d’indice au 1er juillet 2010 ;
- un troisième recto-verso des pertes dues à l’augmentation de la cotisation retraite depuis le 1er janvier 2011, avec un tableau récapitulatif des augmentations jusqu’en 2020.

Septembre 2015: perte_actualisable_du_point-2015-09.pdf (216124)

Octobre 2015: perte_actualisable_du_point-2015-10.pdf (622252)

Novembre 2015: perte_actualisable_du_point-2015-11.pdf (658096)

Voir la fiche Insee; évolution des salaires: INSEE Evolution salaire.pdf (332526)

" Augmenter les salaires, les minima sociaux, les pensions, c’est urgent, nécessaire et juste"

La répartition des richesses en France est de plus en plus inégale : les salaires, les pensions, les minimas sociaux stagnent. La protection sociale est malmenée par une politique de bas salaires, de chômage et de cadeaux aux entreprises notamment par une exonération croissante des cotisations sociales qui diminue les ressources de notre protection sociale.

Les conséquences des politiques menées sont graves :
• nos salaires, nos pensions, nos ressources sont trop bas pour vivre correctement ;
• les diplômes et les qualifications ne sont pas suffisamment reconnus et rémunérés ;
• notre protection sociale couvre de moins en moins nos besoins face aux aléas de la vie.

C’est cela la crise.
Augmenter les salaires, les pensions, les minima sociaux, c’est indispensable pour bien vivre. C’est un élément essentiel pour relancer la consommation des ménages, renforcer notre système de protection sociale et sortir de la crise économique et sociale que connait le pays depuis plusieurs années.

Remettre la sécurité sociale au cœur d’une politique sociale, c’est protéger notre santé, notre retraite, notre famille. C’est permettre de vivre dignement et en bonne santé à tout âge.

Signez la pétition en ligne

Revaloriser les emplois à prédominance féminine dans la Fonction publique.

Lire l'article; http://www.cgt-cg24.fr/les-collectifs-de-travail/commission-administrative-paritaire/

Revalorisation nationale de l’indemnité d’astreinte

Aujourd’hui le montant de 149.48€, pour la semaine complète est trop faible et semble ridicule par rapport à l’implication et aux obligations qu’ont les agents volontaires pour assurer cette mission. C’est pourquoi une revalorisation s’impose nationalement, la CGT demande que le montant de l’indemnité soit égal à 298.96€, soit le doublement. Signez et faites signer la pétition.

En savoir + http://www.cgt-cg24.fr/les-collectifs-de-travail/commission-administrative-paritaire/

Cadres, Ingénieurs, Techniciens...

Le manuel de survie au management.

A télécharger en urgence...

manuel_de_survie-ufict-web.pdf (1001122)

Le site pour les cadres.

http://www.ugict.cgt.fr/

Réforme des retraites:

 

Accéder à l'ensemble du dossier RETRAITES.

http://www.cgt-cg24.fr/actualites/dossiers-retraites/

 Prenez vos affaires en main,

   Cliquez sur l'image pour ouvrir le bulletin

Ou remplissez le formulaire ci-dessous

   SYNDIQUEZ-VOUS !

J'adhère à la CGT

Merci de remplir le formulaire. Conformément aux règles de la CNIL, ces informations restent strictement confidentielles.

Lettre d'information

Abonnez-vous à notre lettre d'information :

.......................................................................................

ESPACE ADHERENTS.

.......................................................................................